Vous ne le savez pas encore, vous allez le découvrir dans quelques siècles, ou peut-être avant, mais votre univers grouille de vie. Partout! Vos astronomes commencent à peine à observer les prémices de ce qui sera pour vous la plus grande révolution depuis vos origines.

Vos sages savent depuis longtemps ce qu’est le but ultime de vos existences mais très peu ont su établir le lien entre ce qui vous attend et l’univers qui nous entoure, vous comme nous.

Afin de vous situer, considérez un instant l'âge de l’univers: 15 milliards de vos années. C’est un nombre considérable. Attardez-vous maintenant sur deux autres durées: l’âge de l’étoile qui vous sert de soleil et celui de votre civilisation.

Votre soleil est âgé d’à peine 4,5 milliards de vos années. Vous le voyez bien, c’est très récent à l’échelle de l’univers. Malgré ces 4,5 milliards d’années, votre civilisation a débuté il y a environ 2000 ans. Songez tout de même que lorsque votre étoile à commencé à naître, l’univers était déjà vieux de 10 milliards d’années, c’est à dire que des civilisations avaient déjà eut le temps d’avoir quelques milliards d’années d’existence. Comparé à vos 2000 ans...

Et oui, il en est ainsi, vous êtes parmi les derniers arrivés. D’autre ont une avance vertigineuse sur vous.

Votre vision du futur est un paradoxe en elle-même. Réfléchissez, si vous croyez que l’immensité de l’univers n’a été créée que pour vous, vous avez déjà du cesser la lecture de ce message. Sinon, alors oui, réfléchissez...

Imaginez un instant que le futur soit tel que vous le décrivez, c’est à dire fait de guerres, de conflits et de massacres, à l’image de votre présent.

Soyez certains que s’il en était ainsi, si nous étions resté comme vous, nous vous aurions depuis longtemps exterminés, et d’autres en auraient fait de même avec nous, et d’autres encore avec eux. Vous avez peuplé la plupart de vos continents en massacrant ceux qui s’y trouvaient déjà. Mais il n’en sera pas toujours ainsi, l’évolution est pacifique. La guerre et la violence sont des manifestations extrêmement primitives. Ce que vous êtes encore. Cependant, vous portez en vous le germe de votre glorieux futur, mais très peu d’entre vous savent déjà l’entrevoir.

Vous croyez encore à la hiérarchie, au sommet de laquelle il vous plaît de vous placer, car vous pouvez ainsi massacrer sans scrupule ceux que vous situez en dessous de vous. Vous supprimez sans vergogne tout ce qui est entrave. Vous ignorez le sens du mot respect. Comme tous les primitifs, vous êtes en majorité des sauvages craintifs, incapable de considérer l’inconnu autrement que comme une menace, car vous ne savez pas, alors vous craignez.

Vous allez mettre encore très longtemps à comprendre que vos religions ne révèlent que votre ignorance. Un jour, vous serez assez évolués pour ne plus vouloir ressembler à ceux que vous idolâtrez. Tous ces modèles que vous avez créés ne vous seront alors plus d’aucune utilité.

Quant à nos rapports avec vous, remémorez-vous vos films de science-fiction. Imaginez-vous un instant face à nous. Je vais vous donner une image qui va vous permettre de visualiser ce que j’essaie d’exprimer: beaucoup des espèces vivantes que vous avez pu observer font preuve d’une agressivité inversement proportionnelle à leur degré d’évolution. Il y a certes des exceptions, mais vous n’en faites pas partie. Votre brutalité envers l’inconnu est la marque de votre ignorance.

Nous entrerons en contact avec vous lorsque vous serez prêts à nous recevoir en amis. Nous sommes déjà tous en contact les uns avec les autres et nous n’attendons plus que vous, et aussi quelques autres qui se débattent encore dans des problèmes très similaires aux vôtres.