Je rêve d'un monde où…



il n’y aurait des portes que pour ne pas avoir froid,

l’idée des serrures serait inconcevable,

chacun respecterait tous les autres,

personne ne donnerait plus la mort, ni à un être humain, ni à un animal,

chacun respecterait tous les animaux,

il serait normal de tout partager,

chacun vivrait en harmonie avec son environnement,

l’harmonie viendrait du respect de la vie,

l’idée de faire du mal aurait depuis longtemps disparu,

l’amour serait l’essence de la cohésion sociale,

l’existence des dieux serait devenue inutile, Dieu, lui, serait connu de tous,

la haine, l’envie, la jalousie, le besoin, la méchanceté, l’agressivité et la peur auraient été vaincus,

le mensonge, la duperie, la tromperie et la fourberie seraient inutiles,

les armes n’existeraient même plus dans les musées,

chacun pourrait choisir de devenir poète ou musicien, peintre ou sculpteur,

la technologie serait devenue un outil au service du vivant,

chacun servirait l’intérêt de tous,

l’intérêt de tous serait le bonheur de chacun,

il n’existerait plus qu’un seul langage,

La tolérance serait universelle,

l’inconnu n’existerait plus,

plus personne ne serait un étranger,

chacun aurait en lui l’humanité entière,

l’on aurait plus jamais besoin de se justifier,

la communication serait tellement intense que l’on ne parlerait plus,

enfin, l’amour serait venu à bout des psychoses, des névroses et de toutes les maladies de l’être,

Je rêve de ce monde au sein duquel j’aurais encore du mal à trouver une place…